HEROS D'ANGLIERS

BOULMÉ Maurice

Loudun - Bleuet des poilus

Mémoire des Hommes - SGA
La Guérinière - Stèle Scévolles
Loudun - Stèle la Guérinière
BOULMÉ Maurice Désiré
Chinon 29 Août 1918 - Angliers 27 Août 1944
 
Soldat du 125e Régiment d'Infanterie
Résistant du Maquis de Scévolles
 
En  hommage aux maquisards, une stèle destinée à perpétuer le souvenir des six jeunes résistants de Scévolles tués par méprise par des avions alliés en 1944 a été inaugurée le samedi 8 mai 2004.
 
La Résistance dans le Chinonais : le maquis de Scévolles, ses combattants  
Henry Brocourt

Au début, le maquis de Scévolles groupait quarante à cinquante hommes des divers corps-francs, ayant leur lieu de rassemblement chez le père Bouet à Verrue avant la création du camp à la ferme de Dandésigny que le père Duval ravitaillait, et au camp du château du Grand-Parc à Champigny-sur-Veude appartenant à monsieur Chevalet, où se trouvait le lieutenant René Mabileau dit "lieutenant René" dans la Résistance. Il ne tarda pas à atteindre six cents hommes, lesquels, pour la plupart, continuèrent le combat avec les troupes alliées sur le front de l'Atlantique après la libération du Chinonais. 
 
Ses effectifs étaient constitués en majeure partie des jeunes du Bouchardais, du Richelais, du Loudunais et du Chinonais alors que ses rangs grossirent de trente-et-un Noirs libérés du camp allemand du Ruchard par le capitaine Desbourdes et René Arnoult. 
Les chefs des corps-francs étaient toujours pour le Chinonais Gressier ("William Hobert"), Piquier ("Pierre"), Paul Bagarie ("Baghera"), auxquels étaient adjoints les adjudants Roger Crosnier, de l'Ile-Bouchard, Sicard, de Richelieu et François Huby, évadé de l'Ile de Groix. 
 
Les lieutenants français parachutés Albenoy, Sistak du SAS et Sibillot Jean, dit "Serfouette", qui dirigeait le groupe de sabotage et d'embuscades et qui fut tué en combat, complétaient l'état-major pour notre secteur. 
 
Parmi nos jeunes Chinonais, nous y trouvons notamment : René Arnoult, les frères Pasquier, Paul et Henri Lorrain, Joseph Gourdon, Maurice Godard, Paul Auger, Jean et Albert Brébant, Jean Clot, Marcel Priou, Chabrillat, Guertin, Chedigny, Guy Martin, Paul Robin, Georges Marais, Jean Salle, Jean Péru, Renaud, André Bréheret, Marcel Béteau, Juliard, Maurice Boulmé, Lucien Prévost, Jean Achille, Raymond Vallée qui fut l'adjoint de Gressier, Pacot, Sabourin fils, de Ligré, les frères Bois, Mauclerc, Guertin, Clovis Meunier, etc. 
 
Parmi nos jeunes Bouchardais : les frères Munoz, Pierre Néron, André et Gaston Bassereau, Jean Caroff, de Crouzilles, les frères Parrat, Yves Guégen, Lucien Migné de Theneuil, Pierre Picarda, Marcel Lassier, Fleuriau de Sazilly, Linassier de l'Ile-Bouchard, Pencreach, Breton replié en Touraine, Jean Chalmas, Raymond Jutan, Damas Guindeuil, Thomas Blanco, Michel Lebret, etc.  
 
Son nom figure sur le Monument aux morts de Chinon (Prénom René). MGW